Les facteurs du Mirail pourraient poursuivre leur grève
Article mis en ligne le 21 avril 2019
dernière modification le 22 avril 2019

par Simon

Rien ne va plus pour les facteurs et factrices du centre de distribution de Toulouse Mirail. Après avoir voté la grève hier samedi pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail, le personnel décidera mardi 23 avril la suite à donner au mouvement. « Non seulement la direction de la Poste prévoit de supprimer trois emplois et sept tournées de facteurs, ce qui va à l’encontre de la forte augmentation démographique de cette zone mais elle a aussi le projet de faire travailler le personnel onze samedis sur douze contre cinq sur six actuellement, rappelle Christian Manzoni, délégué syndical Sud du bureau du Mirail. Ce qui rallongerait le temps de travail. Aujourd’hui nous sommes à 35 h avec une pause de 20 minutes. La direction voudrait le même temps de travail mais sans pause ».

Autre point dénoncé par le personnel : le courrier ne sera plus distribué le matin partout avec pour certaines entreprises une distribution après 15 heures. « Un horaire inacceptable pour les particuliers qui préfèrent lire leur quotidien le matin ou répondre à leur courrier le plus tôt possible », poursuit Christian Manzoni.

Au moment où les mouvements sociaux et syndicaux demandent davantage de service public dans les quartiers, la Poste décide de le dégrader. « N’oublions pas que ce bureau de Poste à déjà subi il y a peu la dégradation de l’offre postale au guichet avec le transfert de certains services de Bagatelle au Mirail. Maintenant c’est l’offre courrier qui part à la dérive ».

qrcode:https://sudptt31.org/?Les-facteurs-du-Mirail-pourraient-poursuivre-leur-greve